La rencontre des Mondes – Présentation

Flyer
laureat_2014
  • 19 chants polyphoniques en 16 langues de la Nouvelle-Calédonie.
  • 1ère tournée dans les 3 Provinces calédoniennes, de septembre à octobre 2015.
  • 5 dernières représentations à la salle SISIA au Centre Culturel TJIBAOU, dont 1 spécifiquement pour les élèves (voir notre agenda).
  • 2nde tournée sur la Grande Terre calédonienne, d’avril à novembre 2016.
  • 1 exportation du projet vers la France, en octobre 2016 sous le marrainage de Madame Georges-Pau LANGEVIN, Ministre des Outre-Mer
    (voir notre agenda).

 

Le résumé de « La rencontre des Mondes » :

« C’est l’histoire d’une rencontre intemporelle entre générations et cultures, entre une enfant et un ancien, entre « des mondes ». Tous deux remontent le temps pour apprendre de l’histoire calédonienne, tel un voyage initiatique en musique, ce qu’est le cœur du pays. 

Espérance, fillette européenne, gambade en chantant et aperçoit Pah Gu Yéii un vieux kanak assis sous un banian. Elle s’approche pour converser avec le vieux. Il lui explique que le chant peut servir à conter l’Histoire.

Pah Gu Yéii lui propose donc un itinéraire en Nouvelle-Calédonie qui est une terre ancestrale, marine, de souffrances mais aussi de rêves.

À travers ce dialogue, Espérance comprend que cette terre de paroles et de partage doit-être traversée par la paix, l’amour et la fraternité. 

C’est ainsi que pour revenir à la racine du temps, des chants retentissent de la mémoire des Mondes … »

 

Un projet de spectacle vivant :

La Nouvelle-Calédonie est une terre d’histoire conditionnée par des années d’échanges, de confrontation, pour atteindre cette société contemporaine où les cultures s’entremêlent.
A travers la Devise de la Nouvelle-Calédonie, « Terre de parole, Terre de partage », les « Mondes » – mélanésiens, polynésiens, européens, asiatiques – se rencontrent…
Mais le « PAYS » c’est aussi une terre ancestrale, terre marine, terre de souffrances, terre des rêves.

Pour VOCAL, ce sera le point de départ dans la conception des 4 tableaux qui représenteront : 4 étapes de vie d’Espérance, 4 Mondes, 4 arts (musique, arts visuels, conte, danse) … et les 4 pupitres de voix du groupe VOCAL !
« La rencontre des Mondes » propose donc, à travers ces 4 tableaux, un voyage in-TERRE-culturel, vocal, et historique en Nouvelle-Calédonie. Ce spectacle vivant s’inscrit dans une vision recherchée de PAIX, d’AMOUR et de FRATERNITE. Cette vision sera traduite en parole, en image, en danse, en musique et en chant polyphonique dans ce spectacle !

Cette création artistique est chantée dans 16 langues : 8 chants des huit aires vernaculaires kanak et 8 chants parmi les langues des migrants ; présentés en versions originelles puis arrangées.

Cette démarche a été soutenue dès le début par l’ADCK-CCT (Agence de Développement de la Culture Kanak- Centre Culturel TJIBAOU).

 

Un processus de création, une aventure humaine :

L’année 2014 a été dédiée à la recherche des 21 chants. Plusieurs déplacements ont été nécessaires dans les 8 aires coutumières pour trouver des chants représentatifs, solliciter l’agrément des responsables coutumiers (auprès des clans), avant que nos deux chefs arrangent et adaptent ces musiques aux exigences du spectacle. Cette démarche se fera également auprès des autres « Mondes » de la Nouvelle-Calédonie : Wallisiens, Tahitiens, Indonésiens, Vietnamiens, Japonais, Arabes, Anglais et Français. Ce dernier « Monde » offre la possibilité de représenter notamment les bagnards et broussards.

En 2015 commence le travail collaboratif de mise en place du spectacle, avec de la danse, un accompagnement instrumental, des visuels (vidéo projection) et une mise en scène ; tout cela sous la houlette de Richard DIGOUE.
Ce projet est aussi l’occasion d’une rencontre des mondes artistiques calédoniens. En effet, le groupe VOCAL s’est entouré d’artistes et professionnels locaux du spectacle vivant via le réseau MKVK.

MKVK est la siglaison de Me Ke Ve Kan djuu re ye cela signifie en français : « pour qu’ensemble nous fassions grandir le pays« .

Une collaboration artistique, technique et humaine avec des professionnels et des amateurs :

  • 4 instrumentistes : Nicolas HOARAU (percussions), Jérôme LEMARCHAND (contrebassiste),  Temana Mana (piano, ukulélé, bambous tempérés et percussion tahitienne) et Phuong Lê Haï (to rung, percussion viêtnamienne en bambou, sur la pièce Trön com).
  • 3 danseuses : Houy-Sy THAO, Marie-Thérèse SIWENE et Tess KEROUREDAN.
  • 5 comédiens amateurs : Lisa KAYSEN et Lucie BOURDEAU (Espérance 8 ans), Alexandra PANCHOU (Espérance 16 ans), Mélissa CHEVAILLIER (Espérance 24 ans), Caroline FERRER (Espérance 32 ans) et Benoît Nyikeïne (Pah Gu Yéii).
  • 3 techniciens : Marie-Thérèse LEE (vidéo-projections), Philippe RUTEAU (son) et Laurent LANGE (lumière).
  • 1 costumier, Carl FLOTAT.
  • 1 répétiteur (également voix off pour le conte), Sylvain LORGNIER.
  • 1 metteur en scène, Richard DIGOUE.
  • et une coordinatrice administratrive, Nadège LAGNEAU (réseau MKVK).

 

Les + du spectacle :

« La rencontre des Mondes » s’adresse à tous et particulièrement aux jeunes générations, puisque leurs seront consacrés une représentation et un support pédagogique (en partenariat avec le Vice-Rectorat de la Nouvelle-Calédonie).

« La rencontre des Mondes » a permis aux chanteurs amateurs du groupe VOCAL de produire également un clip « La Monique en choeur ! » et un CD 10 titres en vente à la boutique du Musée Maritime de la Nouvelle-Calédonie et à celle du Centre Culturel Tjibaou.

« La rencontre des Mondes » a fait l’objet d’un documentaire de 26 min, intitulé « Les raisons du choeur » produit par Archipel Production et Nouvelle-Calédonie 1ère et réalisé par Satu VON HELLENS et écrit par Romy RAFFIN. Il a été diffusé dans l’émission « Itinéraire » du 17 novembre 2015.
De plus, la chaîne Nouvelle-Calédonie 1ère, notre partenaire média officiel, a capté l’intégralité du spectacle pour une diffusion télévisuelle prévue en juin 2016.

 

La tournée 2015 :

Ce spectacle, entièrement auto-produit par VOCAL, a traversé le pays, en partant du Nord, en passant par les Iles Loyauté, pour finir sa tournée locale dans le Sud, à Nouméa au Centre Culturel TJIBAOU.

  • samedi 26 septembre à 16 h, salle du comité d’entreprise de la SLN, à Thio (concert acoustique avec instrumentistes).
  • samedi 3 octobre à 20h, Auditorium de Koné (spectacle vivant).
  • samedi 17 octobre à 19h, temple de Nécé, Maré (spectacle vivant).
  • dimanche 18 octobre à 14h30, église de Pénélo, Maré (concert acoustique avec instrumentistes).
  • lundi 19 octobre à 18h, temple de Ro, Maré (concert exceptionnel a cappella).
  • samedi 24 octobre à 16h, salle Eloi Machoro, Canala (concert acoustique avec instrumentistes).
  • du jeudi 29 octobre au dimanche 1er novembre inclus à 19h, salle Sisia au CCT (spectacle vivant).

Retrouvez le détail de chaque représentation sur NOTRE AGENDA.

En partenariat pour « la rencontre des Mondes » :

Partenaire média officiel :

Ils nous soutiennent aussi :

Ils sont nos sponsors pour ce spectacle :

Ils collaborent à « La rencontre des Mondes » :

 

« La rencontre des Mondes » n’aurait pu voir le jour sans le soutien des clans, chefferies, associations, paroisses, consulats, historiens et artistes que nous REMERCIONS CHALEUREUSEMENT.

MERCI pour votre accueil, votre écoute, votre travail, votre volonté d’échanger, de partager et d’être en relation.

MERCI à tous ces acteurs de notre histoire et de notre patrimoine immatériel d’avoir contribué à cette aventure au coeur de notre humanité !

 

ZOOM sur le chant final :  » Les Mondes se rencontrent « 

Cette création de Tommy MANA, rythmée par Aaé kanak (aire Paîcï), reprend les 4 tableaux du spectacle dans les 16 langues du spectacle !

Chaque couplet est chanté par un seul pupitre de voix, dans l’ordre : Ténor = « Terre ancestrale, l’appel des racines » / Alti = « Terre marine, le temps des échanges » / Basse = « Terre de souffrances, le temps des chagrins » / Soprani = « Terre de rêves, l’identité en marche ».

Chaque strophe d’un couplet contient les 4 langues du tableaux concerné. Le couplet est terminé en polyphonie par le titre du tableau entonné en français.

Si l’ensemble du spectacle est repris dans les 4 strophes, par chacun des pupitres de VOCAL en 16 langues, le refrain, chanté en polyphonie uniquement en français, rappelle que « La rencontre  » n’en n’est qu’à ses débuts :  »Les Mondes se rencontrent » … à suivre ;-)

Plus d’infos dans le programme du spectacle, à télécharger au début de cette page.